DarfWeb

Le Petit Exode

Eclipse Vénusienne

Wedge regardait la surface brillante de Venus par l'intermédiaire de son « par-brise virtuel ». Il y avait plusieurs millénaire de cela, la planète avait été terraformée, devenant la plus belle planète du système solaire. Certains prétendent que la Terre à toujours été la plus belle, mais tout le monde s'accordait à dire que la transformation avait été une franche réussite. Mais avec l'agonie du Soleil, Vénus était redevenu un enfer.
Cela avait commencer il y a un siècle, la température moyenne augmentant en dépit de tous les efforts des scientifiques pour y remédier. En une dizaines d'années, la surface était devenu invivable, forçant la population à se réfugier dans des villes souterraines ou à changer de monde. Maintenant, même les villes souterraines ne pouvait plus protéger la population de la fournaise du Soleil. Les gens immigraient en masse, menaçant de submerger les autres planètes de l'intérieur : Mars et la Terre. Finalement, La plus grosse partie du flux humain fut redirigé vers les installations minières de la ceinture d'astéroïde. Les Vénusiens s'étant habitués à vivre sous terre, l'acclimatation ne posa pas de véritable problème.

Cette situation convenait très bien à Wedge : transporter des gens dans le système solaire, c'était son métier depuis une dizaine d'années. Seulement, le filon était épuisé, et c'était son dernier voyage vers Vénus. Il allait au devant d'une période de calme. L'évacuation de la planète avait créer une forte demande en pilote et en vaisseau pendant le siècle dernier, et cette demande allait fortement chutée dans un avenir très proche. L'ouverture de la porte du cockpit interrompit ses réflexions :

- Tout est en ordre pour le départ.

Il reste plus qu'à attendre la fin du chargement. Dans quelque minutes, le Kurotsuki sera le dernier vaisseau à quitter l'espace vénusien.
Wedge hocha la tête. Il avait connu quelque déménagement dans sa vie, et il n'avait jamais aimé ça. Cette fois, il ne s'occupait que de faire le taxi, mais c'était le plus monstrueux déménagement qu'il ai jamais connu. Un de ses amis français lui avait suggérer de peindre un chapeau breton sur son bâtiment. Wedge ne savait pas à quoi ce chapeau faisait référence, mais il était hors de question de vandaliser ainsi le Kurotsuki. Il se tourna vers l'homme qui venait d'entrer. Son vieil ami Cid. C'était un Australien d'une cinquantaine d'années, sec, robuste, toujours un cigare-barreau-de-chaise et un sourire carnassier à la bouche. Il avait été le mécano de Wedge depuis son premier vol spatial pour la Compagnie des Transports Spatiaux, et il n'en avait jamais voulu d'autre. Il y avait, bien sur, d'autres mécanos sur le Kurotsuki, mais c'étaient des hommes choisi par Cid et son foutu amour du travail bien fait, on pouvait donc leur faire confiance. De toute façon, le Kurotsuki était trop grand pour un seul homme pour l'entretenir. Cid était pragmatique : à contre courant de toute les modes de ce siècle, il avait les cheveux très courts pour ne pas être gêné. En outre, il ne les peignait jamais puisque ça ne servait à rien selon lui. Ce qui n'était pas complètement faux dans son cas.

- Ce sera peut être aussi le dernier voyage du Kurotsuki, répliqua-t-il. Une fois ce boulot terminé, il n'aura plus d'utilité pour la compagnie.
- Peut être... Mais peut être pas. La compagnie aura toujours besoin de bâtiment de cette classe pour transporter humains et marchandises dans le système. Avec un peu de chance, le Kurotsuki fera partie des rescapé. Je l'entretiens suffisamment pour ça!
- Peut être.
- Qu'est-ce qui t'arrive? Ce n'est pas la première fois que tu change de bâtiment.
- Je n'ai jamais aimé les déménagements.

Un quart d'heure plus tard, les dernières lumières du spatioport orbital s'éteignaient. Puis le feu vert fut donné pour le départ, et le Kurotsuki quitta à jamais Vénus pour la Ceinture d'Astéroïdes.